Boudin noir aux poires : une recette sucré salé qui va enchanter vos papilles

C’est la pleine saison des poires et vous pouvez facilement en trouver sur les étales. Rafraichissante, douce et goûtue, la poire regorge de vitamines et de minéraux qui préservent la santé. Potassium, calcium et magnésium, Vitamine C, B, A et E, fibres, la poire a tout plaire à la sortie de l’hiver. Associée au boudin noir de Maître Cochon, elle forme un duo aussi surprenant que gourmand. N’attendez plus et testez cette recette qui simple et pleine de saveurs !

Un peu d’histoire

Le boudin noir est l’une des plus anciennes charcuteries connues. Il aurait été inventé durant l’Antiquité par un certain Aphtonite, un cuisiner grec. D’ailleurs, ce plat apparaîtrait même dans l’Odyssée d’Homère. Tout un programme !

Consommé dans les tavernes au Moyen Âge, le boudin noir a donc de tout temps rassasié les estomacs les plus affamés. D’ailleurs, l’origine de son nom reste un peu obscure. Et elle est beaucoup moins glamour que l’histoire de son invention. En effet, le terme « boudin » pourrait venir du mot « bedaine ». Et nul besoin de vous faire un dessin, la bedaine désigne tout simplement un gros ventre.

Fabriqué à partir de sang et de graisse de porc ainsi que de condiments, cette charcuterie est riche en fer. C’est son principal atout nutritionnel. Il est donc parfait pour les personnes souffrant d’anémie. D’ailleurs, le fer est indispensable au système immunitaire. Il soutient l’organisme et lui permet de lutter contre les petites et les grandes affections qui le menacent.

Difficulté :

Temps de préparation :

30 minutes

Les ingrédients : :

  • 250 g de boudin noir Charentais de Maître Cochon
  • 2 poires (Comice, Conférence…)
  • 2 cuillères à café de miel
  • 1 noix de beurre
  • 3 pincées de piment d’Espelette
  • De la fleur de sel
  • Du poivre

Les ustensiles :

Étape 1 :

Pelez les poires pour qu’elles révèlent leur chaire blanche, brillante et sucrée. Coupez quatre tranches dans le sens de la longueur et conservez-les pour l’étape suivante. Détaillez le reste en petits cubes réguliers.

Étape 2 :

Faites fondre la noix de beurre dans une poêle avec le miel. Disposez y les tranches de poires. Faites les revenir sur les deux faces. Il faut qu’elles soient dorées et légèrement caramélisées. Dès que c’est fait, retirez-les de la sauteuse et faites revenir les dés de poire. Conservez le jus de miel.

Étape 3 :

Enlevez la peau du boudin. Toujours dans une poêle, faites cuir la chair du boudin à feu moyen. C’est le moment de sortir le Piment d’Espelette et d’en mettre trois pincées.

Étape 4 :

Sortez les assiettes et déposez une tranche de poire dorée au miel dans chacune d’elle. Puis recouvrez les de boudin noir. Et enfin, déposez les petits cubes de poires sur le boudin noir.

Étape 5 :

Versez le jus de miel sur chaque assemblage. Et la touche finale, parsemez d’un peu de fleur de sel.

Étape 6 :

Servez les plats bien chauds et régalez vous !

Pour retrouvez notre actualité et découvrir toutes nos recettes, rendez-vous sur nos réseaux sociaux., Facebook, Twitter, Instagram ou Linkedin

retrouvez nos autres délicieuses recettes

La recette du rôti de porc citrouille figue de Stéphanie

Stéphanie est une bloggeuse culinaire et la mère de 3 ados. Elle adore inventer de nouvelles recettes, les publier sur son blog… et régaler famille et amis. Pour nourrir ses ados affamés, elle aime préparer de grands plats au four, à la fois pratiques et conviviaux. En ce mois d’octobre, elle a inventé une fameuse recette sucrée-salée : le rôti de porc citrouille figue !

Les ribs de porc au barbecue de Bernard

Bernard Geoffroy est un retraité épicurien, qui aime faire la cuisine et partager ses bons petits plats. A 66 ans, il est à présent à la retraite et partage sa passion pour la bonne chère entre les restaurants et les repas à la maison. Il nous livre sa recette de ribs de porc au barbecue, idéale pour un déjeuner entre amis.

Le riz sauté aux chipolatas de Stéphane

Stéphane est l’heureux papa de Jade et Théo de 7 et 4 ans. Fin cuisinier, il adore s’inspirer des recettes de sa mère martiniquaise pour nourrir sa petite famille. En les mettant à la sauce charentaise… puisqu’il habite à Angoulême depuis 20 ans ! En travaillant chez Maître Cochon, il connaît la qualité de ses produits. Il nous révèle sa recette de riz sauté aux chipolatas