Sans additif dans nos produits, plus de plaisir pour vos papilles

Chez Maître Cochon, vous pouvez vous régaler les yeux fermés. Maître Cochon a décidé de supprimer ses additifs.

La fin des « E »

Finis les fameux « E ». Maître Cochon est désormais doté du Clean label. Celui-ci repose sur une suppression des additifs (et allergènes) et le remplacement des ingrédients artificiels par des produits naturels.

Une décision qu’a pris le patron de Maître Cochon, Emmanuel Geoffroy, l’an dernier. Il a d’abord voulu proposer un jambon blanc sans sel nitrité ajouté. « On a compris l’envie des clients de se tourner vers des produits plus sains, sans additif car ils n’ont pas confiance dans ces produits », explique Gilles Brouste, commercial chez Maître Cochon.

La gamme se passe donc désormais d’additifs. À l’exception des merguez, qui compte encore un colorant pour la couleur ainsi qu’un antioxydant, « car on travaille avec de la viande de bœuf, plus difficile à conserver et plus sensible que le porc », explique Valentine Arnould, du service qualité de Maître Cochon.

« Pour pallier l’usage des additifs, on les a remplacés par des ingrédients naturels qui ont les mêmes propriétés », ajoute Valentine Arnould.

Remplacer les additifs

« Les additifs n’ont pas un rôle déterminant. On peut les remplacer par d’autres produits plus sains, comme le sel ou le sucre, tout en respectant les doses pour la santé. Tout est une question de dosage »,précise Gilles Brouste.

Sans additif, le jambon grise plus vite. Mais n’ayez crainte, cela n’enlève rien à sa saveur. Le goût vient d’abord de la qualité de la viande.
Autre changement : les amidons utilisés notamment dans les boudins blancs. La marque charentaise n’utilise pas d’agents de texture non plus.

Des barquettes recyclables

Les barquettes sont faites en une seule matière, le PET. « Nous sommes allés au bout de la demande. Quitte à proposer des produits sains et locaux, nous avons aussi voulu être respectueux de l’environnement avec des barquettes 100 % recyclables », souligne Gilles
Brouste. Celles-ci sont fabriquées à Nersac, les étiquettes imprimées à Cognac. « Nous privilégions les circuits courts afin de limiter le plus possible notre empreinte carbone », ajoute Gilles Brouste.
Alors n’hésitez plus, faites-vous plaisir en toute confiance !

Pour retrouver toute notre actu, rendez-vous sur nos réseaux sociaux :
FacebookTwitterLinkedinInstagram